Solutions plastiques : des innovations prometteuses pour développer le recyclage
Actualités

Solutions plastiques : des innovations prometteuses pour développer le recyclage

Publié le 2 FÉV 2019

Accélérer l’économie circulaire des plastiques est aujourd’hui une priorité partagée par tous, partout dans le monde. Evolutions réglementaires, actions citoyennes, engagements des industriels et progrès technologiques contribuent à limiter l’impact des plastiques sur la planète. En matière de recyclage, de nouvelles technologies, complémentaires au recyclage mécanique, émergent. On fait le point sur ces innovations qui pourraient permettre d'atteindre les objectifs ambitieux de recyclage des plastiques et d’intégration de matière recyclée, dans les emballages et objets du quotidien. 

Des technologies émergentes qui pourraient permettre un vrai saut de performance

Complémentaires au recyclage mécanique, de nouvelles technologies de recyclage issues de la R&D sur les plastiques permettent de revenir aux molécules d’origines, les monomères, et d’obtenir une matière purifiée, prête à être à nouveau assemblée (c’est le processus de polymérisation) pour former des matières plastiques. Ces technologies vont permettent de répondre à deux enjeux clés : recycler les emballages en plastique complexes, difficile à recycler aujourd’hui, et développer la production de matière recyclée de haute qualité.
Parmi ces technologies :

  • la dépolymérisation qui consiste à casser les liaisons des polymères (grâce à l’utilisation d’alcool, comme le méthanol ou le glycol ou  d’enzymes) pour revenir à l’état de monomère.
    Elle doit permettre de recycler plus d’emballages en PET complexes (emballages en PET coloré ou opaque, barquettes multi-couches) et d’améliorer la qualité de la matière recyclée.
  • la dissolution qui consiste à dissoudre une matière plastique dans un solvant spécifique puis à filtrer le mélange, le nettoyer en quelque sorte, pour obtenir une matière purifiée. Elle vise tout particulièrement le recyclage : des films à base polyéthylène (PE), complexes, comme ceux des sacs de nourriture pour animaux, des emballages de barres chocolatées ou les opercules des barquettes ; des emballages en polystyrène (PS), comme les pots de yaourt, les boîtes d’œufs ou certaines barquettes de viande ; des emballages en polypropylène (PP), comme les pots de glace, de beurre et crème fraîche... .
  • les solutions thermiques comme la pyrolyse et la gazéification qui visent à traiter les plastiques par la chaleur pour les transformer en composés chimiques utilisés dans la plasturgie, ou en liquide et gaz combustible utilisés comme carburants. Elles concernent le recyclage de tous types de plastiques, PE, PP, PS.
Nouvelles technologies de recyclage
13 projets innovants venus de 3 continents

Les 13 projets suivants sont parmi les plus en pointe et les plus avancés.

Recyclage du PET par dépolymérisation

  • CARBIOS est une start-up française qui a développé des enzymes pour le recyclage du PET et l’adjonction d’enzymes dans la formulation de plastiques biosourcés pour accélérer leur vitesse de compostage en milieu naturel.
  • GARBO est une start-up italienne qui a développé un procédé de glycolyse qui permet de produire un monomère de PET utilisable dans la production de PET.
  • GR3N est une start-up italo-suisse. Elle propose un procédé de dépolymérisation par hydrolyse qui se distingue par l’utilisation de micro-ondes.
  • IFPEN, Institut Français du Pétrole et des Energies Nouvelles, présente un procédé de dépolymérisation pour le recyclage des polyesters et PET complexes qui intègre des étapes de dépolymérisation et de purification optimisées.
  • IONIQA est un spin-off de l’Université Technique de Eindhoven et du Dutch Polymer Institute (Pays-bas). La technologie qu’elle propose permet la dépolymérisation du PET et repose sur une réaction de glycolyse classique.
  • JEPLAN explore depuis quelques années le recyclage de textiles PET par glycolyse dans le sud du Japon. En 2017, l’entreprise rachète l’une des deux usines de dépolymérisation de PET que comptait le Japon, pour y réaliser ses travaux.
  • LOOP Industries est une start-up canadienne qui propose un procédé de dépolymérisation du PET et des polyesters.

Recyclage par dissolution

  • APK est une start-up allemande qui produit des granulés de plastique recyclé de haute qualité à partir de chutes de production de déchets plastiques, dont les films multicouches.
  • Fraunhofer, start-up allemande, propose une technologie polyvalente de recyclage à base de solvant pour recycler différentes matières plastiques fossiles et biosourcées.
  • Polystyvert est une start-up canadienne qui a développé un processus innovant qui permet de recycler toutes les formes de polystyrène (PS) en boucle fermée.
  • Purecycle Technologies est une société américaine qui propose une solution de recyclage qui permet d’extraire le colorant, les odeurs et tous autres impuretés et contaminants des déchets plastiques en polypropylène (PP).
  • Pyrowave est une société canadienne qui a développé une technologie de dépolymérisation des plastiques par micro-ondes, appliquée au polystyrène (PS). 

Recyclage par solutions thermiques

  • Recycling Technologies est une start-up britannique qui présente une solution de recyclage thermiques des déchets plastiques qui sont transformés en hydrocarbures par l’action de la pyrolyse. 

                                                                                    

L'éclairage de Carlos de Los Llanos, Directeur scientifique de Citeo

Pourquoi les technologies de recyclage actuelles des plastiques atteignent leurs limites aujourd’hui ? Comment dépasser ce plafond de verre et atteindre les objectifs français et européens ? Comment intégrer plus de matière plastique recyclée dans les emballages et objets ?
Carlos de Los Llanos, Directeur scientifique de Citeo, apporte son éclairage.