Portés par le nouveau programme de Citeo dédié à l’innovation matériaux, Citeo Prospective, les projets de recherche et développement lancés dès 2012, portent leur fruit. Ce jeudi 5 avril, Citeo réunit ses clients, des fabricants d’emballages, des acteurs du recyclage et les porteurs des projets menés entre 2015 et 2018. Ils partagent les innovations et les pistes de travail issues de leurs travaux, qui font significativement avancer le recyclage des emballages en plastique.

Carlos de Los Llanos, Directeur scientifique de Citeo

En 2015, 8 projets de R&D ont été lancés. Soutenus techniquement et financièrement par Citeo, ils portent sur 3 enjeux liés à la recyclabilité des emballages en plastique

  • Accompagner le passage d’emballages multi-matériaux à mono-matériau pour une meilleure intégration dans les filières  de recyclage. La société SOMAPRO, fabricant de produits culinaires déshydratés et le groupe agroalimentaire Materne ont travaillé sur cette problématique.  
  • Favoriser le développement de barquettes mono-résine. Un enjeu qui concerne tout particulièrement le secteur de la charcuterie et sur lequel la FICT (Fédération Française des Industriels Charcutiers Traiteurs) a naturellement pris le lead. En 2014, des premiers travaux de R&D menés par Herta, Kermené et Elivia ont fait évoluer la barquette complexe PVC/PE vers une composition 100% PE. La FICT, avec son projet Picarec, a continué les recherches pour aboutir à un opercule totalement compatible au recyclage, et permettant de conserver les fonctions essentielles de scellabilité et  de barrière à l’oxygène. Les travaux se poursuivent. Le groupe DIC spécialisé dans le packaging souple a également travaillé sur cet enjeu.

Thierry Gregori, Directeur des affaires scientifiques et réglementaires
de la Fédération Française des Industries Charcutières, Traiteurs et Transformatrices de Viandes (FICT)

•    Rendre les emballages sombres détectables en centre de tri. Aujourd’hui, le noir de carbone n’est pas identifié par les systèmes de tri optique dans les centres de tri. Faerchplast, Fleury-Michon et Ligépack ont cherché des solutions pour lever ce frein au recyclage des barquettes. 

Sylvie Moison, Directrice Générale de Ligépack

Avec l’extension des consignes de tri à tous les emballages qui va concerner 1/3 des français d’ici fin 2018, il est important d’augmenter significativement la part des emballages en plastique pouvant intégrer les filières de recyclage. C’est tout l’enjeu de l’action de Citeo et de ses partenaires sur l’étape de conception de ces emballages.

Voir les vidéos des interventions du 5 avril 2018

  • Introduction par Carlos de Los LLanos
  • Enjeu n°1 : accompagner le passage d'emballages multi-matériaux à mono-matériaux
  • Enjeu n°2 : favoriser le développement de barquettes mono-résine
  • Enjeu n°3 : rendre les emballages sombres détectables en centre de tri

Télécharger la brochure de synthèse des appels à projets recyclabilité des emballages en plastique