Le point sur les emballages compostables
Actualités

Le point sur les emballages compostables

Publié le 4 DÉC 2018

A l'heure où Citeo et les Alchimistes lancent une expérimentation sur le compostage des bouteilles en PLA (acide polylactique), un matériau plastique d'origine végétale, faisons le point sur ce qu'est un emballage compostable. Un qualificatif que l'on confond souvent avec biodégradable.

Infographie Citeo emballage compostable vs biodégradable
Qu’est-ce qu’un emballage compostable ?

Un emballage compostable se dégrade à certaines conditions de températures, d’oxygène, d’humidité, d’action des micro-organismes du sol et surtout grâce à des équipements adaptés. En fonction de sa composition, l’emballage peut être composté : 

  • à domicile, dans un bac de compostage individuel (dans le jardin le plus souvent) avec les biodéchets, c’est-à-dire les déchets de cuisine et déchets verts ;
  • ou dans une usine de compostage industriel, où les températures montent à 70°C.
    Ces déchets sont transformés en engrais naturel.

Par ailleurs, selon la Fondation Ellen MacArthur, un emballage est compostable s’il est conforme aux normes internationales de compostabilité (y compris les normes ISO 18606, ISO 14021, EN13432, ASTM D-6400 et AS4736) et s’il est collecté et effectivement composté sur une large partie du territoire. 
 

Compostable et biodégradable, ça veut dire la même chose ?

Non. Un emballage compostable est forcément biodégradable mais l’inverse n’est pas toujours vrai ! Un emballage biodégradable, c’est aussi un emballage qui se dégrade à certaines conditions (températures, oxygène, actions des micro-organismes) mais sa définition est très vaste. Sa dégradation peut se faire dans le sol, la mer, un compostage industriel ou encore un compostage à domicile. 
Une chose est sûre, comme tout emballage, un emballage compostable ou biodégradable ne doit surtout pas être jeté dans la nature : Il ne se dégrade pas de la même manière dans tous les milieux naturels. Et en attendant de se dégrader, il aura un impact négatif sur la biodiversité.

Quels sont les emballages compostables qu’on trouve aujourd’hui dans le commerce ?

On trouve des sachets de viennoiserie ou des emballages d’expédition en papier-carton et des barquettes, des bouteilles de jus de légumes et des couverts en plastique. Les plus répandus sont les sacs en plastique que l’on trouve dans les supers et hypermarchés pour les fruits et légumes ou au rayon vrac. Ils sont apparus suite à l’interdiction des sacs en plastique « classiques ». Aujourd’hui, on en compte environ 20 000 tonnes en France.

Un emballage compostable est-il forcément biosourcé ?

Non. Un emballage compostable peut être biosourcé, c’est-à-dire fabriqué à partir de matière végétale (ou animale mais c’est plus rare), comme l’amidon de maïs ou issu du pétrole.    

Comment reconnaître un emballage compostable ?

Aujourd’hui, vous pouvez trouver directement sur l’emballage des logos qui signifient qu'il est compostable et dans quelles conditions : 

  • « Home » indique que l’emballage est compostable à domicile.  

Logo emballage compostable à domicile

 

 

 

  • « Industrial » indique que l’emballage est compostable dans une usine. 

Logo emballage compostable