Tri et économie circulaire : Citeo donne la parole aux Français !
Actualités

Tri et économie circulaire : Citeo donne la parole aux Français !

Publié le 20 DÉC 2018

Afin de mobiliser de plus en plus fortement les citoyens en faveur du geste de tri, Citeo a organisé, en partenariat avec l'institut BVA, les 1ers Ateliers citoyens dédiés au tri et au rôle du consommateur dans l’économie circulaire. Organisés en novembre et décembre dernier, sous forme de conférences de consensus, ces Ateliers ont réuni deux groupes de 15 personnes chacun à Marseille et Strasbourg. Ils ont travaillé pendant 3 week-ends consécutifs pour proposer leurs solutions pour faire progresser le tri et le recyclage.

Mieux comprendre le tri et le recyclage

Tout au long de cette démarche collaborative en 3 phases (formation/sensibilisation, réflexion/idéation, classement des idées/restitution), les citoyens se sont immergés dans l’économie circulaire pour découvrir concrètement la face cachée des déchets qui deviennent des ressources et lever un certain nombre de fausses croyances.
La visite de centres de tri a notamment permis de mieux comprendre la réalité industrielle de la gestion des déchets (volumes d’emballages collectés, matières triées devenant de nouvelles ressources grâce au recyclage) : le geste de tri de chacun prend alors tout son sens et sa contribution à l’activité économique devient réelle.
Découvrez comment s'est déroulé ce 1er temps de découverte et d'échanges.

Au total, fruits de discussions enthousiastes, les citoyens ont proposé une centaine « d’idées-actions » dans les jurys. Et ça c'est passé comme ça !

Après rapprochement des idées similaires et regroupement par grands thèmes, 58 propositions, organisées en 9 thématiques sont sorties : éducation et pédagogie, tri à domicile, réglementation & sanctions, collecte, élargissement du type de déchets collectés, gratification du geste de tri, design, consommation responsable, communication et information.
De l’ensemble de ces propositions émergent 3 axes prioritaires :

1. Lever les freins majeurs;

2. Gratifier, plutôt que sanctionner;

3. Cibler les enfants pour préparer l’avenir.

Retour sur le moment de restitution de ces priorités.

Lever les freins majeurs pour trier plus et mieux

Les citoyens souhaitent davantage d’information, d’explications et de simplification pour pallier le manque de connaissance :

  • Harmoniser les informations, pour limiter les risques de confusions;
  • Simplifier au maximum les consignes pour que le tri ne nécessite plus de réflexion;
  • Rendre transparentes les « coulisses » de la collecte et du tri pour contrer les idées reçues et donner du sens au geste;
  • Utiliser les leviers connus de la communication pour donner envie : influence, "fun", applications, réseaux sociaux.
Inciter au tri plutôt que sanctionner

Les citoyens considèrent qu’il est intéressant de créer une dynamique incitative autour du tri. Ils sont convaincus que l’incitation, de préférence positive mais aussi parfois négative, aurait un fort impact, à tous les maillons de la chaîne (collectivités, habitants, industriels). Ainsi, les citoyens souhaitent que soient étudiées les modalités de récompense et de remerciements du trieur. Ils retiennent la possibilité d’une incitation différenciée en fonction des performances individuelles de tri, par exemple via des mécanismes de tarification incitative, de gratifications, symboliques (remerciement aux trieurs affiché sur leur bac de tri par exemple) ou réelles (bons d’achat, centimes d’euros …), ou la possibilité de consignations pour réemploi telles qu’elles existent en Alsace.
Des idées plus prospectives ont été avancées :

  • Associer le tri à des dons à des associations et clubs sportifs pour l’inscrire dans la réalité quotidienne de chaque habitant et le connoter positivement ;
  • Créer un « marché secondaire des emballages » ouvert au grand public, reflétant le cours des matières recyclées pour associer les consommateurs à la valeur créée par leur geste de tri. 
Sensibiliser les enfants pour préparer l’avenir

Cette thématique est apparue essentielle pour les participants, considérant les enfants comme un enjeu clé :

  • Possibilité de faire intégrer le tri dans l’éducation dès le plus jeune âge pour que la question ne se pose même plus;
  • Un « investissement » sur le long terme, les enfants représentant le futur;
  • Des ambassadeurs très efficaces pour diffuser le message aux adultes.

Actuellement, Citeo analyse l’ensemble des 58 « idées-actions » issues de ces ateliers pour étudier la faisabilité technique et économique de leur déploiement à une échelle nationale et/ou locale.