Collecter plus d’emballages dans les territoires où l'on trie moins. C'est l'objectif des 15 nouveaux projets révélés par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, l'ADEME et Citeo, dans le cadre de leur Appel à Manifestation d'intérêt sur la collecte innovante et solidaire. Ils s'ajoutent aux 14 projets révélés il y a 6 mois. Ces nouvelles innovations apportent une réponse à plusieurs problématiques, majoritairement propres à la ville : centres urbains denses, habitats collectifs, zones touristiques et Outre-mer.

15 projets innovants pour atteindre les objectfis fixés en matière de collecte

Le Gouvernement s’est engagé à tendre vers 100% de plastiques recyclés d’ici à 2025, et l’Union européenne, à atteindre 90% de collecte des bouteilles en plastique. Le geste de tri est au cœur des priorités : près de 60% des bouteilles et flacons sont recyclés alors qu’ils sont parfaitement recyclables. Des disparités géographiques perdurent : les habitants des grandes agglomérations trient jusqu’à deux fois moins leurs emballages que ceux des campagnes et des zones semi-rurales. Afin de respecter leurs engagements nationaux et internationaux, les pouvoirs publics et Citeo agissent à différents niveaux :

  • Simplification du geste de tri,
  • Harmonisation nationale des dispositifs de tri,
  • Modernisation des centres de tri,
  • Tarification incitative. 

Les projets retenus seront soutenus financièrement et techniquement par Citeo à hauteur de 200 000 € maximum par projet et jusqu’à 250 000 € pour un projet associant une cause solidaire. L’enveloppe globale de cette deuxième phase de l'AMI (Appel à Manifestation d'intérêt) est de 1,1 million d'euros (financement Citeo).

3 axes clés pour augmenter les performances de collecte et de recyclage

Motiver le geste de tri avec des dispositifs connectés et ludiques

  • My citi’challenge - Simpliciti 

[Métropole Nice Côte d'Azur - Nice] 
Simpliciti propose d’analyser les données « open data » pour optimiser la localisation des bornes de tri à Nice. L’objectif est que celles-ci collectent plus d’emballages en étant placées là où les Niçois en le plus besoin.

  • Protégeons la bonne mer - SUEZ RV MEDITERRANEE 

[Métropole Aix-Marseille Provence - Marseille] 
Ce projet vise à prévenir et réduire les déchets sauvages liés à la consommation « hors-foyer » à Marseille. Plusieurs services sont proposés : adapter les rythmes de collecte pour mieux capter les flux ; aider l’usager à bien trier avec grâce à une application et/ou des boîtiers installés sur les bornes ; stimuler le geste citoyen dans l'espace public grâce à des bacs de tri ludiques, pour que jeter et trier deviennent un jeu via des mécanismes incitatifs de type « nudge » ; mobiliser des citoyens via des actions de collecte sur les plages, avec des campagnes de sensibilisation.

  • Information incitative des habitants du Grand Nancy – Métropole du Grand Nancy

L’objectif est de sensibiliser chaque usager sur sa production de déchets, tout en lui apportant des conseils pour améliorer le tri de ses déchets et favoriser le geste de prévention. Cette information individualisée est un préalable à la mise en place de la tarification incitative. 

  • Projet « nudge » pour les conteneurs à verre ardennais - Valodea

[Charleville-Mézières]
Ce projet vise à customiser une vingtaine de conteneurs à verre dans l’agglomération de Charleville. L'objectif : rendre ces mobiliers urbains de collecte plus agréables et les associer à la culture du territoire.

  • Trier c'est donner des couleurs à mon quartier – OPHEA

[Eurométropole de Strasbourg] 
Le projet cible un quartier prioritaire de Strasbourg, celui de la Meinau. Chaque tonne d'emballages apportée dans des conteneurs personnalisés par des artistes permet de faire un don à une association locale dédiée aux projets artistiques du quartier. L’objectif est d'associer les habitants à cette démarche artistique et culturelle.

Densifier le réseau de collecte pour capter plus de bouteilles et de canettes  

•    SolarCub Guadeloupe - TRI-CENTER
[Cap Excellence - Baie-Mahault] 
Le projet prévoit la mise en place de 2 automates de collecte autonomes en énergie grâce à la mise en place de panneaux solaires, afin de collecter les bouteilles en plastique PET sur les parkings de 2 centres commerciaux de forte affluence. Le geste de tri est gratifié par la remise de bons de réduction auprès des enseignes de la distribution locale.

•    GreenBig Gare de Bécon-les-Bruyères – Greenbig
[Gare de Bécon-les-Bruyères]
Le projet prévoit d’installer une machine de collecte des bouteilles en plastique dans une gare francilienne. Cette machine permet un stockage compact sous forme de paillettes ainsi qu’une sensibilisation au geste de tri.

•    Reco city - RECO France
[COVALDEM – Carcassonne]
Le groupe SUEZ propose un prototype d’automate de collecte collectant les bouteilles en plastique et les canettes en métal en 2 flux séparés. Le geste de tri des utilisateurs pourra être récompensé sous différentes formes au choix : bons d'achat, points fidélité, dons à associations. Deux prototypes seront testés aux abords de la citadelle médiévale et dans un quartier d’habitat collectif.

•    Automate de collecte dans un Quartier prioritaire – CA Val d'Yerres Val de Seine
[Montgeron]
Ce projet propose d’installer des automates de collecte des bouteilles plastiques et canettes, dans une zone test d’un quartier prioritaire dans un local fermé afin de dynamiser le geste de tri et d'opérer un changement d'état d'esprit chez le trieur. L'automate comportera un système d’incitation non financière au geste de tri (accès gratuits aux équipements de loisirs de la collectivité : piscine, cinéma...).

•    Cycleen Corse - Cycleen
[CAPA – Ajaccio]
Des machines de collecte seront installées sur trois typologies de grandes surfaces dans l’agglomération ajaccienne. La collecte sera assurée par les véhicules de la collectivité qui se chargent de la collecte sélective. 

•     Maximisation de la collecte des bouteilles plastiques à Belle-Ile-en-Mer
Le projet prévoit d’installer un réseau d’automates de collecte sur l'île. L’objectif est de mesurer l’impact sur la performance de tri, des habitants et des touristes, avant et après l’expérimentation et de prévenir la pollution du littoral. 

•    Dispositif de collecte dans les établissements publics – YOYO en partenariat avec Cristaline 
[France métropolitaine] 
Ce projet prévoit la mise en place un dispositif de collecte dans de grands établissements recevant du publics (universités, hôpitaux etc.) où les volumes de bouteilles en plastique PET sont importants et ne sont pas collectés à date. Une communication spécifique et une formation des personnels de l'établissement est prévue. Les bouteilles seront recyclées dans l’usine Roxpet (région Hauts-de-France) pour produire des bouteilles de la marque Cristaline.

Stimuler la collecte des emballages par l’innovation technique 

  • Collecte de cartons à vélo - Communauté de Communes Pays des Sorgues Monts de Vaucluse

[Isle sur la Sorgue]
Il s’agit d’un projet de collecte des emballages recyclables, et particulièrement des cartons, à vélo, par un entrepreneur local dans le centre-ville de l'Isle sur la Sorgue. 

  • La station REVALO – TEMACO / Sulo

[Syndicat EMERAUDE - Saint-Gratien]
A partir d'une étude comportementale menée sur 3 sites d'habitat collectif confrontés aux dépôts sauvages, il est proposé un concept global permettant de faciliter le tri sélectif, augmenter le réemploi tout en créant de la valeur et du lien social entre les habitants. Le dispositif expérimental comprend un espace mobile spécialement conçu pour des actions de sensibilisation, et la mise en place de conteneurs fixes pour collecter les cartons, principalement, le verre et les emballages.

•    Conteneurs enterrés à compaction – CA Cannes Pays de Lérins 
[Cannes]
Ces cuves permettent de compacter les emballages 6 à 10 fois, ce qui permet de collecter uniquement le matin, tôt, les zones touristiques à très fortes fréquentation. Ces nouveaux contenants seront connectés au système d'exploitation qui sera informé en temps réel de leur taux de remplissage et pourra planifier et optimiser leur collecte.

Les projets retenus ont une durée opérationnelle de 6, 12 ou 18 mois durant lesquels différents indicateurs quantitatifs et qualitatifs sont suivis notamment en termes de gestion de projet, performances de collecte et coûts du dispositif.
La phase 1 de l’AMI avait permis de retenir 14 projets dont plusieurs ont démarré et pour lesquels le suivi des premiers indicateurs est en cours.
La 3ème et dernière phase de candidature à l’AMI se clôturera le 10 février prochain pour une annonce des lauréats prévue en juin 2020.