Le recyclage des films en plastique ménagers progresse

#plastiques#recyclage
Ils entourent les bouteilles d’eau, emballent les barres de céréales ou les chips : les films en plastique mis sur le marché français représentent chaque année 280 000 tonnes. Aujourd’hui, 18 millions de Français peuvent déjà les déposer dans les bacs de tri, et ce sera le cas pour 100% des Français fin 2022. Une partie des films triés sont recyclés. On fait le point sur cette filière de recyclage qui monte en puissance.

Films en plastique : de quoi parle-t-on ?

Il existe 2 catégories de films et d’emballages souples :

  • 120 000 tonnes sont en PE (PolyEthylène). Ils entourent les bouteilles d’eau, emballent les légumes surgelés ou constituent la matière première des sacs de caisse. On les reconnaît car ils ont tendance à s’étirer avant de se déchirer !
  • 160 000 tonnes sont constitués de plusieurs composants et/ou d’autres types de résines plastiques, comme le PP (PolyPropylène). Ils emballent les barres de céréales, la nourriture pour animaux ou encore les chips. Ils ne s’étirent pas mais se découpent bien droit pour permettre une ouverture facile de l’emballage. 

Aujourd’hui, ces 280 000 tonnes de films peuvent être triés sur ¼ du territoire par 18 millions de Français, et 100% d’ici fin 2022. 

Où en sommes-nous côté recyclage ?

On progresse ! En 2017, 10% des films PE mis sur le marché français, soit 12 000 tonnes, ont été recyclés :

  • 65% le sont en Europe ;
  • 30% en France ;
  • 5 % dans d’autres pays du monde.

Avec l’extension des consignes de tri à tous les emballages en plastique partout en France, ces volumes vont augmenter. Il faut donc développer les capacités de recyclage en France et de trouver plus de débouchés à cette matière : aujourd’hui avec des films recyclés, on peut refaire des films ou des tuyaux d’irrigation par exemple.
Un objectif : rendre la filière compétitive en développant des boucles matières performantes et pérennes.
Quant aux films et emballages souples autres que PE, ils sont pour le moment valorisés en énergie mais pas encore recyclés.
Citeo et ses partenaires développent l’éco-conception (transformation de ces films en films PE tout en conservant les mêmes propriétés de protection du produit emballé) et les nouvelles solutions de recyclage et de valorisation(nouvelles technologies de recyclage, développement de filières spécifiques …).

Barbier et Machaon, les deux entreprises qui développent le recyclage des films en France

Deux acteurs français développent le recyclage des films en France. Tous deux recyclent environ 30% des films PE qui viennent des territoires où le geste de tri est simplifié.

  • Le groupe Barbier : spécialiste de la fabrication de films, Barbier a récemment mis son expertise au service du recyclage des films usagés. Le groupe Barbier recycle des films d’origine industrielle, commerciale et agricole sur son site de Sainte-Sigolène dans la Loire. De nouveaux investissements permettent également de recycler les films ménagers. Barbier recycle et réintègre la matière recyclée dans sa production pour fabriquer de nouveaux produits et emballages. L’une de ses dernières innovations en matière d’éco-conception a été saluée lors du concours d’ElipsoPack the future : il s’agit d’un film de regroupement composé de 20% de plastique recyclé, moins épais (avec moins de matière donc) et consommant moins d’énergie sur les lignes de conditionnement.

Interview de Thomas Baralon, Responsable activité recyclage - groupe Barbier

  • Machaon : jeune entreprise châlonnaise, Machaon a créé il y a quatre ans une usine dédiée au recyclage de films en plastique, principalement d’origine ménagère. Elle produit chaque mois 700 tonnes/mois de granules de PE (basse densité) issus du recyclage, vendus ensuite dans toute l’Europe à l’industrie automobile et aux utilisateurs de plastique soufflé, fabricants de tubes et de sacs pour les ordures ménagères, par exemple. Machaon envisage de doubler prochainement sa capacité de production pour atteindre 35 000 tonnes.

Les étapes clés du recyclage des films

Les films mis en balles
Les films, mis en balles (gros paquets), arrivent du centre de tri jusqu’à l’usine de recyclage. 

Ils sont broyés et passent sous un gros aimant, l’overband, pour enlever les résidus métalliques, puis sont répartis sur un grand tapis. Des machines de tri optique vont supprimer les derniers éléments indésirables pour ne conserver que les copeaux recyclables. Ils sont ensuite lavés puis séchés.

Copeaux de plastiques recyclables
Copeaux de plastiques recyclables

Propres et secs, les copeaux vont être fondus, filtrés parfois additivés (colorants…) et découpés en petits morceaux homogènes de 5 mm : les granules. 

Granules
Granules

Ils sont déversés dans de grands sacs de stockage appelés « big bags » qui sont pesés, étiquetés et stockés pour être envoyés vers les sites de transformation : ils serviront à la fabrication de nouveaux films ou produits.  

Sacs de stockage
Sacs de stockage, "Big Bags"

Vous voulez en savoir plus sur le recyclage des films en plastique?
Cette vidéo "Suivez-moi" est faite pour vous !

Le recyclage des films en plastique ménagers progresse