Citeo aide les entreprises à trouver la voie vers le « juste emballage »

#éco-conception#emballages
Les consommateurs sont toujours plus sensibles à la question du suremballage et l’identifient comme l’un des premiers leviers pour réduire l’impact des emballages sur la planète. Pour accélérer son action sur le sujet, Citeo a récemment réuni 40 acteurs de la chaîne de valeur de l’emballage lors d’un Do Tank : un format innovant et collaboratif qui a permis d’identifier les critères à étudier pour se lancer dans une démarche de réduction des emballages et d’élaborer 4 prototypes d’outils d'auto-évaluation.

Évaluer l’emballage : les critères du "juste emballage"

"L’emballage le moins impactant est celui qui n’existe pas ! " et la première des actions à mettre en place pour réduire l’impact environnemental de l’emballage est de le réduire au minimum. En revanche, il est parfois plus difficile de passer de la théorie à la pratique.
En effet, la présence de l’emballage est intrinsèquement liée au produit emballé et aux circuits de distribution et de consommation actuels : l’emballage permet le transport, la conservation et la protection du produit. Il peut également être un support d’information pour le consommateur en rappelant les informations réglementaires, comme les caractéristiques nutritionnelles par exemple.
Certaines fonctionnalités de l’emballage contribuent activement à limiter les impacts environnementaux d'un produit, en évitant la casse ou le gaspillage alimentaire par exemple, d'autres moins. De ce constat est née la volonté de définir plus précisément le « juste emballage », c’est-à-dire un emballage qui conserve ses fonctions essentielles tout en réduisant au maximum son impact sur l’environnement.

Encouragée depuis plusieurs années par Citeo au travers de bonus dans le calcul de l’éco-contribution de ses clients, la réduction du nombre ou du poids des emballages est un des leviers de réduction de leurs impacts environnementaux. Aujourd’hui, il s’agit d’aller encore plus loin.
C’est dans une logique d’innovation ouverte que le Do Tank Circular Challenge a réuni 40 participants* de tous les secteurs (metteurs en marché, fabricants d’emballages, associations de protection de l’environnement, start-ups et designers) afin d’étudier les critères pour se lancer dans une démarche de réduction des emballages et de prototyper des outils visant à accompagner les entreprises dans cet objectif.

Ces critères ont pour vocation de devenir des essentiels pour Citeo et ses clients : ils peuvent servir de base à toute démarche d'éco-conception et plus spécifiquement de réduction à la source de l’emballage.
A l’issue de ce travail collaboratif, 4 prototypes d’outils ont été conçus pour permettre aux entreprises de s’auto-évaluer. 

Exemples de critères

Protéger le produit

J’étudie la possibilité de supprimer une unité d’emballage si :

  • le produit se suffit déjà̀ à lui-même car il dispose d'une protection embarquée ou naturelle ;
  • une autre unité d’emballage existante pourrait remplir la fonctionnalité recherchée ;
  • cette suppression n’entraîne pas une dégradation du produit protégé (chocs lors du transport ou de la manutention, etc.) 

Mieux consommer et éviter le gâchis

Je conserve l'unité si :

  • elle permet de restituer le produit dans son intégralité ; 
  • le recours à la portion permet d’éviter le gaspillage alimentaire. 

J’étudie la possibilité de supprimer l'unité si

  • bien qu’elle facilite l’utilisation du produit par le consommateur, elle pourrait être remplacée par un produit présent au domicile (par exemple, des barquettes "micro-ondables" pour un produit qu'on consomme au domicile) ;
  • elle peut entraîner des comportements non vertueux, comme le déchet abandonné. 

Je réduis les tailles et les épaisseurs si

  • la taille n’a que pour objectif de prendre plus de place en rayon ;
  • le poids / volume est trop important par rapport à celui du produit ;
  • mon emballage contient des vides inutiles.

Auditer l’emballage : un outil digital en test et en développement chez Citeo

Un des prototypes a particulièrement retenu l’attention de Citeo et va intégrer le circuit de développement de sa direction éco-conception. Il s’agit d’un outil digital d’audit qui permet d’identifier les éléments d'un emballage à supprimer en priorité, au regard de ses fonctionnalités clés comme la protection, l’usage et la communication. 

Ce prototype passe actuellement l’étape de la démonstration de sa faisabilité. Il pourrait être enrichi par Citeo pour donner des pistes de réduction et d’optimisation de l’emballage concrète et intègrera les solutions d’accompagnement des entreprises que Citeo développe.

Prochaines étapes du Do Tank : tester l’outil développé pour l’intégrer aux démarches de développement packaging. De la même manière, les trois autres prototypes pourront être développés par les industriels intéressés.

* Parmi les participants : 
Fabricants : Knauf Industries, Albéa, Breizpack, Emba, Storaenso.
Metteurs en marché : Groupe Seb, Biocoop, Bel, Rians, Pierre Fabre, Boulanger, Oxybul, U Enseigne.
Associations : France Nature Environnement, Pik Pik, INC, Réseau Vrac.
Start-up : Packitoo, Lactips, Malengé, Cozie.
Design : IDSL, Strate

#éco-conception#emballages#économie circulaire
Citeo aide les entreprises à trouver la voie vers le « juste emballage »