Huiles minérales : enjeux et solutions pour sécuriser les boucles de recyclage

#économie circulaire#papier-carton
La problématique mobilise les deux filières : comment réduire la présence des huiles minérales dans les emballages en papier-carton et dans les papiers graphiques? Deux principaux enjeux : garantir la sécurité des consommateurs et préserver l'économie circulaire des fibreux. Comment les metteurs en marché, les fabricants et les imprimeurs ont-ils pris le sujet ? Quel est le plan d'actions de Citeo ? Quelles solutions sont disponibles aujourd'hui et quels sont les travaux de R&D en cours ? Réunis par Citeo prospective, les acteurs concernés ont récemment partagé l'état des connaissances et les perspectives.   

Huiles minérales : contexte et enjeux ?

Les huiles minérales sont des substances présentes dans certaines encres et colles qui servent à la fabrication d'emballages en papier-carton et de produits en papier. Elles peuvent se retrouver dans les fibres obtenues par recyclage des produits finis et devenir une source de contraintes pour l'utilisation du matériau recyclé, en particulier dans la filière emballage. Par ailleurs, en 2017, les huiles minérales ont fait l’objet d’un avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) qui a conclu à la nécessité de réduire l’exposition des consommateurs aux risques potentiels liés à la migration de leurs composés, en particulier depuis l’emballage en papier-carton vers l’aliment qu'il contient. L'enjeu est donc double : assurer la sécurité des consommateurs tout en préservant l'économie circulaire des papiers-cartons et des papiers. 

L'éclairage de Jean-François Robert, directeur technique fibreux et verre chez Citeo

Quelles sont les priorités d'action de Citeo ?

Les 5 axes du plan d’actions de Citeo :

  • Quantifier d'une part les gisements de papiers et d'autre part d’emballages en papier-carton contenant des huiles minérales ;
  • Tester et aider au développement de solutions alternatives aux encres et aux colles à base d’huiles minérales, grâce à des études, des actions de R&D et des expérimentations industrielles ;
  • Evaluer si les choix d’organisation de collecte et de tri peuvent diminuer, voire supprimer, le risque de contamination du matériau recyclé destiné à l'emballage ;
  • Partager les grands enseignements et les résultats de nos recherches, sensibiliser et accompagner entreprises et fabricants sur leurs responsabilités et les solutions qu’elles peuvent mettre en œuvre ;
  • Participer aux travaux réglementaires en France et en Europe.

Jean-François Robert détaille les priorités du plan d'actions

Emballages en papier-carton : éviter les intrants et sécuriser l’utilisation de fibre recyclée 

  • Des encres sans huiles minérales pour éviter les intrants

1ère action d’éco-conception : couper le robinet des intrants qui contiennent des huiles minérales. Des encres alternatives à base d'huiles végétales sont disponibles sur le marché, pour l'impression des emballages en papier-carton. Tout le secteur de l'alimentaire les utilisent aujourd'hui. Dans le secteur non-alimentaire, Citeo estime que 5% des emballages, soit 50 000 tonnes, sont encore imprimés avec des encres contentant des huiles minérales et pourraient tout à fait basculer vers ces encres alternatives.   

  • Des films barrières pour sécuriser l’utilisation de fibre recyclée 

Les encres (impression offset) utilisées pour l’impression des journaux, des magazines, des documents de communication (etc.) contiennent des encres à base d'huiles minérales. Lorsque ces imprimés sont recyclés en papier-carton d’emballage, les contaminants restent dans la fibre recyclée. Comment sécuriser les emballages tout en continuant à utiliser de la fibre recyclée pour préserver l'économie circulaire du papier et papier-carton ? En développant des films barrières pour éviter toutes migrations de l’emballage vers le produit.

C'est l'une des activités de Sonoco, comme l'explique Frank Sylvestre, directeur de site
 

Jérôme Patouillard, directeur qualité, revient sur l'expérience de Biscuits Bouvard

Papiers-graphiques : quelles solutions et perspectives pour des impressions sans huiles minérales ?

  • Des encres sans aromatique pour les magazines et imprimés publicitaires

Des tests d'impression (offset) ont été réalisés pour évaluer l'efficacité d'encres à base d’huiles minérales dites « blanches » : elles sont hautement raffinées et leur teneur en aromatiques (les composés des huiles minérales qui sont problématiques) très faible.

Le retour d'expérience de Jean-Michel Thibaut, directeur de site chez Roto France - Maury imprimeur

  • Des tests en cours pour l’impression des journaux

Jean-François Robert, directeur technique fibreux et verre chez Citeo explique les travaux de R&D en cours 

 

A lire aussi

Huiles minérales : notre plan d’actions pour accompagner les entreprises

#papiers#emballages
#économie circulaire#papier-carton#papier
Huiles minérales : enjeux et solutions pour sécuriser les boucles de recyclage