Le secteur de la presse va tourner la page du film plastique

#innovation#éco-conception
La presse ne cesse de se transformer pour accélérer le développement d’une économie circulaire. Son principal défi ? Celui de tourner la page du ‘blister’, le film plastique qui protège nombre de nos magazines et journaux envoyés dans nos boites aux lettres.

Depuis plusieurs années déjà, la législation a imposé l’usage de blisters compostables à domicile pour les enveloppes en plastique entourant les envois de presse et d’imprimés publicitaires. La loi anti-gaspillage et pour l’économie circulaire (AGEC) vient aujourd’hui accélérer cette transition, en interdisant à partir du 1er janvier 2022 tout envoi sous film plastique.

 

Cette échéance législative va de pair avec une opinion publique de plus en plus soucieuse de l’impact environnemental de notre consommation quotidienne, et notamment des emballages et du plastique : en janvier 2020, 86% des Français pensent que les emballages ont un rôle à jouer pour aider à la préservation de la planète.

Rendre plus vertes nos boîtes aux lettres

Pour répondre à ces exigences et trouver des solutions pour ses clients, Citeo a lancé depuis plusieurs années un travail de R&D pour trouver des alternatives aux blisters en plastique. Organisé autour de deux axes de travail avec les acteurs de la presse, ces travaux vont permettre aux Français de recevoir leurs magazines préférés dans un emballage recyclable – voire même sans emballage !

« e-bliss » : un blister en fibre de cellulose, fruit de 3 ans de R&D avec le Centre technique du Papier

Depuis 2017, en collaboration avec le Centre technique du Papier, 10 matériaux différents ont été explorés pour surmonter un défi technologique : réaliser un blister à partir de fibre de cellulose, une ressource renouvelable et recyclable. Nom de code du projet ? « e-bliss », qui glissera bientôt dans vos boîtes aux lettres un emballage transparent parfaitement recyclable… et fait de la même matière que le papier.

 

Le challenge : un emballage en papier transparent et compatible avec les machines de routage existantes.

Concrètement ?

Ce film transparent en fibre de cellulose est utilisé avec une couche thermoscellante, qui permet de fermer la protection autour du magazine ou de l’imprimé. Une association qui ne perturbe pas la recyclabilité de l’emballage. Cette glassine thermoscellante a aussi l’avantage de nécessiter un faible investissement sur les machines de routage. Des premiers tests industriels ont été réalisés avec succès cet été, pour cette solution prête à être mise sur le marché en 2021. Citeo envisage de mettre en place un accompagnement financier sur le déploiement à l’échelle industrielle.

Des expérimentations déjà chez vous

« e-bliss » est un projet prometteur que nous espérons voir se développer à grande échelle. Mais plusieurs autres alternatives au blister en plastique sont testées actuellement !

Tour d’horizon - non exhaustif - des innovations que vous avez peut-être déjà eu la chance de découvrir dans votre boîte aux lettres.

Uni-Médias teste un routage à découvert du magazine Dossier Familial

Le magazine a été tiré à 50 000 exemplaires avec une modification de la 4e de couverture, et une suppression de son blister. Une expérimentation soutenue et accompagnée par Citeo, à retrouver en octobre 2020 pour le titre « Détente jardin » !

Une enveloppe papier pour les magazines jeunesse Youpi, Wapiti et Phosphore

Le groupe Bayard ouvre une nouvelle page pour son routage avec plusieurs expérimentations. 50 000 exemplaires de Youpi ont pu être envoyés dans une enveloppe papier. Un nouvel emballage également utilisé pour Wapiti depuis la rentrée 2020, aussi opéré pour Phosphore, à retrouver pour ce mois d’octobre. Ces projets ont été accompagnés et soutenus par Citeo.

Le Courrier de l’Ouest s’habille d’un nouvel emballage

Le Courrier de l’Ouest, du groupe SIPA Ouest France, est envoyé sous pli papier depuis le 20 octobre à ses 5 000 abonnés postés.

Cette solution sera généralisée à l’ensembles des titres du groupe Ouest France d’ici mars 2021. Ce seront alors 30 000 abonnés qui recevront quotidiennement leur journal dans cet emballage en papier.

Le groupe SIPA Ouest France a pour cela transformé sa ligne de routage du site d’Angers, et investit dans de nouvelles machines pour les sites de Nantes et Rennes.

Courrier de l'ouest

Pour aller plus loin

Recyclage des emballages et des papiers : des succès et des défis à relever

#recyclage#économie circulaire

Les projets d’avenir du matériau papier-carton

#papiers#papier-carton
#innovation#éco-conception#papiers
Le secteur de la presse va tourner la page du film plastique