Les Points Urbains de Récupération des Emballages PUR expérimentent le tri en ville

#collecte hors domicile#emballages
La ville est l’endroit où l’on consomme le plus et où l’on trie le moins. C’est notamment parce qu’on consomme dans la rue où les points de tri ne sont pas assez nombreux et pas toujours bien adaptés. Et c'est l'une des raisons pour lesquelles la Loi AGEC prévoit la généralisation de la collecte hors foyer d’ici 2025. Dans cette perspective, Citeo s’est rapproché de JCDecaux, acteur de référence du mobilier urbain et des services en ville, pour proposer une nouvelle solution : une borne de tri innovante, particulièrement pensée pour les citadins et les touristes, et testée à La Rochelle et à Amiens, dès cet été, le Point Urbain de Récupération (PUR).

Faire du tri un réflexe, dans la rue comme à la maison !

Développer le tri des emballages et des papiers dans les espaces publics répond à un double objectif :

  • Assurer la continuité du geste de tri, depuis le domicile jusque dans la rue, pour recycler plus d’emballages et de papiers ;
  • Garantir la propreté de ces espaces.

Pour y parvenir, il y a un prérequis : permettre aux citoyens de trier les emballages et les papiers des produits qu’ils consomment dans la rue. Et le besoin est croissant en ville où la consommation dite « nomade » se développe. Emballages de sandwichs, canettes, bouteilles… les citoyens consomment pendant leur pause déjeuner, leur pique-nique, leurs soirées estivales, après un jogging, sur le trajet domicile-travail ou domicile-transport par exemple. Ils sont en attente d’un service de collecte adapté à leur mode de vie, avec des bornes de tri proches des lieux de passage, visibles et pratiques ; la collecte des emballages et des papiers doit donc s’adapter aux modes de vie des urbains.

C’est pourquoi Citeo et JCDecaux ont souhaité développer un nouvel équipement de tri pour les villes, qui apporte une réponse crédible en matière d’intégration urbaine, d’esthétisme, d’ergonomie d’usage pour les citoyens et les agents de collecte. Ce nouvel équipement a été dessiné par Patrick Jouin, designer de plusieurs modèles de mobiliers urbains installés en France et à l’étranger.
Et autour de ces bornes, tout un service complémentaire mis à disposition des touristes et passants dans la ville : des bornes de tri faciles à utiliser, bien entretenues, et collectées régulièrement par les équipes municipales.

Des expérimentations à La Rochelle et à Amiens

Un Point urbain de récupération à La Rochelle
Amiens expérimente aussi cette solution de tri innovante

Ce nouveau service de collecte est expérimenté à La Rochelle (40 bornes depuis juin) et Amiens (37 bornes depuis le 20 juillet), dans les zones de consommations nomades importantes : aux abords des gares, des places publiques, des zones touristiques et étudiantes et de forte densité commerciale, lieux de passage importants, etc.

Les villes de La Rochelle et Amiens ont accueilli avec enthousiasme cette opportunité d’expérimentation, qui répond aux enjeux locaux (fréquentation touristique, recherche de performance de tri…). Partenaires à part entière des projets, elles apporteront notamment les moyens opérationnels pour garantir un service de qualité, pendant les 6 mois nécessaires à l’évaluation à 360° de ce nouveau service : quantités triées, qualité du tri, évolution des comportements, perception des usagers, coût de collecte, etc.

Avec toutes ces mesures, ces expérimentations permettront de confirmer les résultats des premiers tests et entretiens réalisés parmi un panel d’utilisateurs. En y participant, La Rochelle et Amiens se positionnent en territoires pionniers sur la problématique du tri hors foyer, avant la généralisation d'ici le 1er janvier 2025 de la collecte séparée pour recyclage des emballages des produits consommés hors foyer prévue par la loi AGEC.
Rendez-vous dans 6 mois pour savoir si la solution de tri a conquis les habitants !

#collecte hors domicile#emballages#papiers
Les Points Urbains de Récupération des Emballages PUR expérimentent le tri en ville