Où jeter les masques, mouchoirs, lingettes et gants ?

#covid19#geste de tri
Avec les gestes barrières contre le Covid-19, une nouvelle source de pollution est apparue : masques abandonnés sur les trottoirs ou mis par erreur dans le bac de tri, lingettes dans nos canalisations…  On vous rappelle les bons gestes pour jeter correctement ces déchets. 

Masques, gants, lingettes et mouchoirs : à jeter aux ordures ménagères, dans un sac en plastique fermé.

Partout en France, on retrouve trop souvent des masques et gants jetés au sol. De plus, les professionnels du traitement des déchets retrouvent aussi ces déchets infectieux dans le contenu du bac de tri, mélangés avec les emballages : c’est un risque de contamination pour les agents en centres de tri qui préparent les matériaux au recyclage.
Même problème du côté des lingettes : les équipes en charge de l’assainissement des eaux alertent sur la grande quantité de lingettes désinfectantes jetées dans les toilettes et qui bouchent les canalisations. 

On vous rappelle les bons gestes pour jeter vos déchets infectieux (mouchoirs en papier, gants, lingettes et masques à usage unique) :   

  • Dans un sac plastique dédié et résistant, à fermer et à garder chez vous pendant 24 heures.
  • Jetez le sac dans la poubelle des ordures ménagères.  
  • JAMAIS dans votre bac de tri. 

Masques chirurgicaux : des filières de recyclage à l’étude

Un masque chirurgical est fait en plastique, principalement en polypropylène (PP) “non tissé”. Un matériau aussi utilisé pour les couches jetables, les serviettes hygiéniques, les housses, dans certains sacs ou encore dans les nappes.

Dans le milieu hospitalier, les masques chirurgicaux sont intégrés à la catégorie des DASRI (déchets infectieux de soins) et font l'objet d’une procédure de traitement et d'incinération prise en charge par les hôpitaux ou par des sociétés spécialisées.

Pour les particuliers, les gants et masques ne sont pas collecté séparément. Plusieurs pistes sont à l’étude pour mettre en place une filière de collecte et de recyclage dédiée, qui nécessiterait des équipements, des circuits et des technologies adaptés.

Le CNRS et le Commissariat à l’énergie atomique travaillent sur le sujet. Les premiers résultats sont prometteurs, notamment avec l’autoclave (stérilisation par la vapeur) et les rayons gamma et bêta (traitement par irradiation).
Ces travaux ouvriront "la voie à la mise en place de recyclage, au moins pour les gros utilisateurs de masques (établissements de santé, grandes entreprises)” selon le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire. 

LIRE AUSSI

Déconfinés et toujours engagés

#covid19#mobilisation
#covid19#geste de tri#Déchets sauvages
Où jeter les masques, mouchoirs, lingettes et gants ?