Poubelle de tri : ce que je trie est-il recyclé ?

#geste de tri#extension des consignes de tri
Depuis presque 30 ans, le bac de tri s’est invité dans nos maisons, avec pour objectif de faire rentrer nos emballages et papiers dans une économie circulaire :  créer de nouveaux produits à partir de nos déchets. Alors que ces bacs accueillent désormais tous les emballages pour plus de la moitié des Français (et bientôt l’ensemble de la population), de tous types et toutes matières, que deviennent ces emballages et papiers triés et surtout, sont-ils recyclés ?

Aujourd’hui pour plus de 35 millions de Français, TOUS les emballages peuvent être déposés dans la poubelle de tri. Emballages en plastique, aluminium, carton, acier, … : tous sans exception sont à trier, et ce sera bientôt le cas pour tous les Français. Pour vérifier les consignes de tri en vigueur chez vous, rendez-vous sur l’appli Guide du tri.

L'appli pour trier avec application !

En cas de doute sur les consignes de tri appliquées dans votre commune ou sur les bons gestes de tri, consultez en 2 clics les consignes de tri géolocalisées et les conseils de notre appli Guide du Tri.

Télécharger l’application

Bac de tri : ce qui est recyclable, ce qui ne l’est pas encore

Parmi tous ces emballages concernés par le tri sélectif, leur matériau et tous les autres éléments qui le composent vont ensuite déterminer leur recyclabilité. Quels emballages disposent aujourd’hui d’une filière de recyclage ? Lesquels le seront bientôt ? On fait le point ci-dessous.

Les emballages en papier– carton : ✅

Emballages en carton et papier

Recyclables ! Ces emballages disposent d’une filière de recyclage effective et développée.

Emballages en acier (ex : boîte de conserve) : ✅

Emballage en acier, boîte de conserve

Recyclables !

Boites de conserve, canettes, aérosols... tous se recyclent et à l'infini !

Emballages en verre : ✅

Emballages en verre, bouteilles

Recyclables.

Comme vous le savez sûrement déjà, ils doivent être déposés dans un bac dédié (souvent vert) ou apportés dans un conteneur. Les bouteilles et bocaux en verre sont également recyclables à l’infini, et disposent d’une filière depuis 1974.

Emballages en aluminium : ✅

Emballages en aluminium, capsules et boîtes

Recyclables !

Canettes,  aérosols,... les emballages en aluminium ont des caractéristiques variées : tous se recyclent à l’infini. Cependant pour capter les plus petits d’entre eux, comme les petits emballages de fromage frais, un dispositif de tri supplémentaire (une machine à courant de Foucault) est nécessaire. Aujourd’hui, 32 centres de tri en sont équipés en France.

Bouteilles et flacons en plastique : ✅

Bouteilles en flacons en plastique

Recyclables 

En PET, PEHD ou PP, ces contenants disposent d’une filière de recyclage. Qu’il s’agisse d’une bouteille de boissons ou d’un flacon de shampoing ou de lessive, pensez-y, même dans votre salle de bain ! ?

Barquettes, pots et sachets souples en plastique : ↗️

barquettes, pots de yaourt, emballages souples en plastique

Les pots et barquettes en polypropylène ou PET  (PP ou PET  : barquettes de fruits et légumes ou de biscuits non operculés, pots de yaourt ou de crème fraiche, barquettes de beurre, disposent d’une filière de recyclage.

Certaines barquettes de viandes ou de produits traiteurs en PET operculé, des pots de yaourt en polystyrène (PS) ne sont eux pas encore parfaitement recyclés … Mais c’est en cours ! Ils font l’objet de nombreux projets et tests pour développer leurs filières de recyclage. Par exemple pour les pots de yaourt : aujourd’hui recyclés en cintres ou en pots de fleur, des tests sont en cours pour un recyclage vers un retour au contact alimentaire. D’un pot de yaourt à un nouveau pot !

Pour en savoir plus sur ces filières en cours de développement : https://www.citeo.com/le-mag/infographie-vers-100-demballages-en-plastique-recyclables/

Les films et sacs plastique ou recharges : ↗️

films et sacs en plastique

Ça dépend ! La plupart des emballages en plastique souples sont en PE, c’est le cas des sachets de mouchoirs, sacs de caisse, certaines recharges « doy pack » de gel douche ou emballages de surgelés. Ils disposent d’une filière de recyclage et sont aujourd’hui utilisés par exemple dans la fabrication de nouveaux films, comme des sacs pour stocker les déchets.

Pour les autres, comme les films en PP des étuis de biscuits, des travaux sont en cours pour développer une filière de recyclage.

Emballages en PVC (produits traiteur, médicaments…), en plastique complexe ou autres résines  : ❌

On cherche à les supprimer, à les remplacer, ou à les rendre recyclables, pour qu’ils rejoignent des filières de recyclage.

22%

de nos emballages ménagers sont des emballages en plastique.

80%

d’entre eux sont recyclables ou bénéficient d’une filière de recyclage en développement.

Pourquoi tout trier ?

En 2020, le taux de recyclage des emballages est de 68% en France. Pour le faire progresser et que le plus grand nombre d’emballages et papiers puissent être recyclés, le geste de tri, qui permet de les collecter, est indispensable. La simplification du tri en cours et les nouvelles règles de tri pour trier TOUS les emballages interviennent également au vu du constat qu’une part importante du bac d’ordures ménagères pourrait être recyclée ou valorisée. Selon l’enquête de l’ADEME sur le contenu de nos poubelles parue en mars 2021, les parts des matériaux jetés à la poubelle et qui aurait pu être triés représente 40% du gisement, soit 6,5 millions de tonnes par an ou un peu plus de 100 kilos par habitant.

 

La recyclabilité d’un emballage dépend de nombreux facteurs (choix des étiquettes, matériaux, colorants…), et nous ne comptons pas demander aux consommateurs de devenir spécialistes des résines plastiques et des techniques de recyclage. Pour faire progresser le taux de recyclage, la simplification du geste de tri est donc indispensable !

Tout savoir sur le tri et le recyclage en France

Les chiffres du recyclage en France

#emballages#papiers

En simplifiant les règles de tri pour tous les Français, l’objectif est donc de rendre plus systématique le geste de tri en enlevant les doutes au moment de trier, et réaliser des tests à plus grande échelle pour les emballages dont les filières de recyclage sont en cours de développement.  Simplifier le geste de tri, c’est donner de l’avance au recyclage.

En savoir plus sur la simplification du tri

Simplification du tri en France : on fait le point !

#geste de tri#territoires

Rien que la simplification du geste de tri des emballages et papiers permettrait de retirer 1,6 million de tonnes de déchets par an des ordures ménagères pour en faire de nouvelles ressources. La valorisation organique (compostage de déchets alimentaires par exemple) pourrait, elle, concerner 38% des ordures ménagères soit plus de 6 millions de tonnes qui pourraient être compostées et servir d’engrais au lieu d’être incinérées ou soumises en décharge. Au total, 200 kilos par habitant et par an pourraient entrer dans une filière de recyclage ou de valorisation, ne laissant sans solution de traitement que 54 kilos résiduels. Même marge de progrès constatée dans les déchetteries : 40% des objets jetés dans la benne du "tout-venant" pourraient faire l’objet d’une valorisation.

En parallèle, Citeo œuvre aux cotés des collectivités pour multiplier les points de collecte, et innove pour les adapter aux usages de chacun. Notre objectif : que tout le monde puisse trier partout et tout le temps.

Bref, le tri est essentiel pour faire progresser le recyclage !

Le recyclage est-il utile ? Est-ce une solution pour réduire nos déchets ?

Le recyclage n’est pas LA solution miracle. Mais il fait partie des solutions indispensables pour alléger les impacts de notre production et de notre consommation sur l’environnement. Réduire, réemployer, recycler sont 3 leviers complémentaires, par ordre de priorité, impératifs pour préserver nos ressources naturelles et la biodiversité.

Aujourd’hui près de 60% des Français déclarent avoir significativement intégré l’impact environnemental dans leurs choix de consommation. Ces changements, appelés par les citoyens mais aussi par les entreprises, demandent des changements de production et d’habitudes réalisables sur un temps long. Pour traiter les emballages et papiers issus aujourd’hui de notre consommation, il est donc indispensable de maintenir et augmenter leur recyclage. 

Chaque année, le recyclage permet ainsi d’éviter l’équivalent de 800 000 voitures sur la route, soit 1,6 million de tonnes de CO2.

Imaginons, 24h pendant lesquelles nous arrêterions, tous, de trier. Quelles en seraient les conséquences ?

Le premier impact est environnemental, avec 10 000 tonnes d’emballages incinérées, enfouies ou mises en décharge au lieu d’être recyclées, c’est 4 000 tonnes de dioxyde de carbone rejetées en plus dans l’atmosphère. Et c’est aussi de la matière recyclée en moins pour l’industrie française. Aujourd’hui, 66 % de l’industrie papetière s’approvisionne du recyclage, 50 % de l’industrie sidérurgique, 58 % de l’industrie du verre ? (Source : Ademe, Rapport Déchets chiffres clés 2020).

Il reste de nombreux défis à relever, de pratiques à changer, dans nos modes de production comme dans nos comportements de consommation. Pour accélérer ces changements, Citeo accompagne les entreprises dans l’écoconception de leurs emballages.

Pour tout comprendre sur les enjeux et leviers de l’écoconception :

De nombreux projets de réemploi ou de vente en vrac sont également déployés, pour travailler à leur développement à plus grande échelle. Citeo finance pour cela des initiatives innovantes et travaille sur la standardisation et la mutualisation des moyens.

34 projets pour développer le réemploi d'emballages en verre

#réemploi#économie circulaire
#geste de tri#extension des consignes de tri#recyclage
Poubelle de tri : ce que je trie est-il recyclé ?