Les acteurs de la chaîne de valeur des emballages en verre, dont Citeo et sa filiale Adelphe, partagent une même ambition pour ce matériau : 100% de recyclage à horizon 2029. Le 25 octobre dernier, ils ont remis à Brune Poirson, la Secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, une charte d’engagements : « Verre 100% solutions ». Cette charte a pour ambition que le verre ne devienne jamais un déchet. Elle prévoit des engagements concrets pour atteindre l'objectif de recyclage fixé, mobiliser tous les acteurs pour renforcer le tri du verre et soutenir son réemploi, là où il est pertinent. 

Imperméable, neutre, inerte, transparent et préservant les propriétés du produit qu’il contient, le verre est un matériau d’emballage de référence pour l’industrie alimentaire et non-alimentaire, ainsi que pour les consommateurs.
Pionnier du recyclage, recyclable à 100% et à l’infini, acteur du réemploi, le verre a toute sa place dans la transition d’un modèle linéaire « fabriquer, consommer, jeter » vers un modèle plus circulaire de l’économie. Les signataires partagent la vision de tendre vers le zéro déchet non valorisé, de mettre en oeuvre des solutions durables tant d’un point de vue écologique qu’économique et d’inscrire l’emballage de demain dans une complémentarité de matériaux qui tous tendront vers un modèle circulaire.

Charte d'engagements pour le recyclage du verre
Les signataires de la charte autour de Brune Poirson, la Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre de la Transition écologique et solidaire

Conscients de l’importance de cette transition, les signataires de la charte se sont associés au ministère de la Transition écologique et solidaire pour accélérer la mise en place des solutions tout au long du cycle de vie du verre.
Les acteurs de la filière verre s’engagent à :

  • Atteindre 90% d’emballages en verre collectés pour recyclage d’ici 2025 et tendre vers 100% à horizon 2029, en : augmentant le nombre de points d’apport volontaire ; développant la collecte des emballages en verre consommés hors domicile, notamment avec l’appui des distributeurs-grossistes en boissons ; soutenant les initiatives de collecte innovantes ; poursuivant les efforts d’éco-conception.
  • Renforcer la mobilisation pour faire du geste de tri une évidence au quotidien à travers des campagnes de communication, nationales et territoriales, et en associant, en lien avec les collectivités territoriales, le tri à une cause citoyenne ou de proximité.
  • Soutenir le réemploi là où il est pertinent : Les travaux menés dans le cadre des études de l’ADEME montrent l’intérêt d’un fonctionnement à l’échelle régionale des dispositifs de réemploi pour des produits locaux et consommés localement. Les signataires s’engagent donc à promouvoir le réemploi là où il est écologiquement et économiquement pertinent par : la création, en partenariat avec l’ADEME, d’un Observatoire du Réemploi, afin d’étudier les conditions de développement et de mise en oeuvre du réemploi en vue de définir une trajectoire de croissance ; le test et le développement de modèles de réemploi lorsqu’ils sont adaptés au produit.

A lire aussi

Des emballages réemployables pour consommer plus responsable

#emballages#zéro déchet