• Accueil
  • Le Mag
  • Des bouteilles de lait se laissent griser par le PET opaque recyclé
Pratique circulaire

Des bouteilles de lait se laissent griser par le PET opaque recyclé

#écoconception#recyclage

En 3 ans de recherche et développement, les difficultés posées par le PET opaque aux recycleurs ont été maîtrisées. Mieux encore, ses filières de recyclage se développent. Il sert aujourd’hui à fabriquer des fibres textiles, des isolants et, plus récemment, à refaire des bouteilles de lait composées à 100% de bouteilles en PET opaque recyclé : des bouteilles grises, couleur de la matière recyclée. Retour sur l’histoire d’une innovation technologique et marketing, née de la volonté d’un consortium.

3 ans de R&D pour faire entrer le PET opaque dans l’économie circulaire

Il y a une dizaine d’années, le PET opaque fut adopté par les entreprises du secteur du lait, des huiles, de la détergence et de la cosmétique pour ses qualités techniques et environnementales. Composé d’un opacifiant minéral, il a plusieurs atouts : allonger la conservation des produits, alléger l’emballage, supprimer l’opercule des bouteilles et protéger les produits de la lumière. Mais son recyclage restait un défi : quand il est présent en trop grande quantité, le PET opaque perturbait le process de recyclage où il est en mélange avec le PET coloré, en dégradant la qualité de la matière recyclée, principalement utilisée pour fabriquer de la fibre textile.

Pour trouver des solutions à ce problème, Citeo lançait en 2017 un plan d’actions avec des appels à projets portant sur l’éco-conception, le recyclage et la recherche de nouveaux débouchés, avec l’implication de toute la chaîne de l’emballage (coloristes, producteurs de préformes, conditionneurs, industriels, distributeurs, recycleurs et fabricants de fibres synthétiques). Avec un marché du PET opaque stable en quantité depuis 2018 et les progrès réalisés via ce plan d’actions, les bouteilles en PET opaque sont aujourd’hui recyclées en fibres sans perturbation. La bouteille en PET opaque recyclé est l’une de ses réussites et permet de voir plus loin.

Tout savoir sur ce plan d'actions et ses résultats

PET opaque : des avancées majeures en éco-conception, recyclage et création de nouveaux débouchés

#innovation#plastiques

Secteur du lait : le « bottle to bottle » en ligne de mire

Le secteur du lait met chaque année 220 millions de bouteilles en PET opaque sur le marché français. Mené par la laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel (LSDH), la laiterie Saint-Père, 2 fabricants de préformes de bouteille et les distributeurs Carrefour et Intermarché, il compte donc parmi les nombreux acteurs engagés dans ce plan d’actions.

La principale action d’éco-conception a consisté à réduire le taux d’opacifiant du PET opaque dans les bouteilles de lait ; exposé à la lumière, le lait change de goût d’où la nécessité d’un opacifiant. Mais à partir d’une certaine quantité, cet opacifiant vient boucher les filières d’extrusion de la fibre et la rend cassante, impossible à recycler. Réduire ce taux était donc indispensable.
1er succès : les travaux de R&D ont permis de le diviser par 2 sur les bouteilles toutes blanches et sur les bouteilles blanches avec une couche noire interne, permettant notamment à ces dernières de passer en dessous des 3% d’opacifiant minéral. Un taux qui facilite grandement le recyclage, tout en conservant une bonne protection du lait.

Mais les partenaires ne se sont pas arrêtés là. Leur ambition : suivre le modèle « bottle to bottle » du recyclage du PET clair, celui des bouteilles d’eau pour refaire des bouteilles avec des bouteilles recyclées. Pour y arriver, le recycleur PAPREC les rejoint.
Les travaux consistent à :

  1. Isoler des bouteilles blanches de PET opaque du flux préparé en sortie de centre de tri qui mélange le blanc et le coloré.
  2. Opérer un surtri de ces bouteilles pour ne conserver que celles qui ont contenu de l’alimentaire (lait, yaourt) ; un élément indispensable pour envisager de refaire un emballage alimentaire.
  3. Tester le recyclage de ces bouteilles sur une ligne utilisée pour le PET clair.

Les tests ont été un succès : la faisabilité technique, économique et l’aptitude alimentaire de ces nouvelles bouteilles recyclées ont été prouvées. Il est même possible d’intégrer jusqu’à 100% de PET opaque recyclé dans ces nouvelles bouteilles.

Une bouteille de lait grise, 100% en PET opaque recyclé 

Intermarché et la Laiterie Saint-Père, son unité de production, se sont lancés dans la première production industrielle et la commercialisation de bouteilles de lait intégrant 100% de PET recyclé. Un choix qui n’est pas sans conséquence sur l’aspect de la bouteille qui adopte la couleur du recyclé : le gris !

L’argument environnemental semble convaincre les consommateurs

Les tests effectués avant la mise en marché ont montré une bonne acceptation de cette couleur inhabituelle, si elle est justifiée par l’intégration de matière recyclée.

Pour accompagner ce changement, le distributeur fait la part belle à la pédagogie expliquant directement sur la bouteille son cycle de vie, du tri à la production, en passant par le recyclage. 

Pour le moment, 60 000 exemplaires de ces bouteilles sont distribués dans plus de 400 points de vente Intermarché, en Ile de France et en Bretagne sous la gamme de lait écrémé bio Pâturages.
Une petite échelle dans l’attente de la montée en puissance de la production de PET opaque recyclé. En effet, aujourd’hui, c’est le tri du "flux développement" * piloté par Citeo qui permet de fournir la majorité des balles de bouteilles blanches de PET opaque aux recycleurs. A moyen terme, d’autres centres assurant le tri du "flux développement" pourraient fournir ces balles.
Carrefour, également très impliqué dans le projet de R&D de « bottle to bottle », envisage de commercialiser prochainement des bouteilles en PET opaque recyclé.

* Le « Flux développement » de Citeo est un programme industriel, mis en place après concertation avec les acteurs, qui permet de créer de nouveaux flux de déchets d’emballages en plastique, peu ou mal recyclés, dans quelques centres qui assurent leur tri : emballages en PS, PET opaque, barquettes PET, etc. Rassembler, massifier puis retrier et enfin recycler ces emballages par résine va notamment favoriser le développement des filières en cours. Les premières tonnes ont été produites en 2019, avec une montée en puissance dans les années à venir.

#écoconception#recyclage#économie circulaire
Des bouteilles de lait se laissent griser par le PET opaque recyclé