Pratique circulaire

Les filières de recyclage ont de l’ambition !

#recyclage#économie circulaire

La réduction de l’impact environnemental des emballages et des papiers impose de les recycler toujours davantage pour les transformer en nouvelles ressources. Dans cet objectif, les filières de recyclage existantes cherchent à gagner en compétitivité en produisant plus de matière de meilleure qualité pour des débouchés à haute valeur ajoutée qui alimentent l’industrie française. Et de nouvelles se créent ! Tour d’horizon, matériau par matériau, des ambitions et des défis.

Plastiques : cap sur les nouvelles technologies de recyclage

Recyclés depuis 25 ans, les bouteilles et flacons en plastique PET affichent un taux de recyclage de 61%. Le PET connaît déjà une très forte demande en matière recyclée. Pour stimuler celle des plastiques PP et PE, Citeo accorde un bonus à ses clients pour tout emballage qui intègre au moins 50 % de recyclé. Parallèlement, Citeo et ses partenaires accélèrent la R&D pour mieux recycler les emballages en développant de nouvelles filières en France. Plusieurs projets sont en cours ou déjà concrétisés : production de nouveaux films d’emballages à partir de films recyclés; recyclage des barquettes & emballages en PET complexes pour en faire des matériaux d’isolation pour le bâtiment (Soprema) ou du retour à l’emballages (Paprec-Guillin ; Wellman) ; recyclage du polystyrène, pots de yaourt , barquettes de viande... (Total, Saint-Gobain et Syndifrais, le syndicat national des fabricants de produits laitiers) en test. Les technologies de recyclage chimiques ouvrent des perspectives prometteuses. Par exemple, le projet Fuscia propose de développer une filière de recyclage par pyrolyse pour les emballages en plastiques les plus complexes. 

« Nous sommes ravis d'être le fournisseur de technologie pour ce projet. Ce partenariat intersectoriel est un excellent exemple de collaboration entre industriels pour faire du plastique un matériau durable. Nous devons montrer la voie à suivre pour que les acteurs de la chaîne de valeur renforcent significativement les capacités de recyclage , en France et ailleurs dans le monde. »

Elena Parisi, responsable ventes et marketing de Recycling Technologies

Les petits emballages en aluminium font le pari de la pyrolyse

Recyclage alu - fragments issus de pyrolyse

Les métaux (l’acier, l’aluminium) se recyclent à l’infini et figurent parmi les matériaux qui intègrent totalement le recyclé dans leur process de production. Mais les plus petits d’entre eux, comme les films de fromage fondu, les bouchons ou les capsules de café en aluminium sont encore difficilement captés en centre de tri. Pour lever ces freins, le Club de l'emballage léger en aluminium et en acier (CELAA), l’Association des Maires de France (AMF), Nespresso et Citeo ont initié en 2014 le projet Métal, grâce auquel 28 centres de tri sont aujourd’hui équipés de machines à courant de Foucault (puissant champ magnétique) et d’overbands (bandes magnétiques) qui permettent de les séparer des autres emballages. Les petits alus sont ensuite traités avec la technologie de la pyrolyse dans 3 unités en France et en Allemagne : elle chauffe les petits alus à 500°C dans un environnement pauvre en oxygène, pour produire des fragments d’aluminium nettoyés des vernis, laques et éléments en plastique (voir photo ci-contre). Ils réintègrent ensuite le recyclage en fonderie traditionnelle ; 1 000 tonnes ont été recyclées en 2019.  
 

Vers 90 % de verre recyclé en 2025

Recyclage verre - calcin

Le verre, qui se recycle à l’infini, est un modèle d’économie circulaire fonctionnant en circuit court, avec des sites de recyclage proches des bassins de consommation et de production. Alors qu’aujourd’hui, 85 % des emballages en verre sont recyclés, la « Charte Verre 100 % Solutions » signée en 2019, veut aller encore plus loin.

« Cette charte embarque de manière inédite 24 acteurs de la chaîne de valeur du verre dont Citeo, Adelphe, l’Association des Maires de France (AMF) mais aussi toutes les fédérations professionnelles, la distribution et les verriers, confie Jacques Bordat, Président de la Fédération des Chambres Syndicales de l'Industrie du Verre. Notre objectif est d’atteindre 90 % de recyclage des emballages en verre à horizon 2025 et 100% en horizon 2029. Pour y arriver, trois principaux leviers : la collecte dans les grandes villes, en s’appuyant sur des dispositifs innovants comme le Trilib’ parisien ; celle des emballages des cafés, hôtels et restaurants avec la REP issue de la nouvelle loi pour l’économie circulaire comme cadre ; et la poursuite de la mobilisation autour du geste de tri. » 

Jacques Bordat, président de la Fédération des Chambres syndicales de l'Industrie du Verre

Les papiers et papiers-cartons à la recherche d’un nouveau souffle

Les fibreux connaissent des difficultés: les papiers graphiques souffrent de la baisse structurelle de la consommation en Europe  et de leurs capacités de recyclage, quand les emballages papiers-cartons perdent le marché asiatiques suite à la réduction drastique des importations de recyclé. Citeo accompagne ces filières et travaille à la recherche de nouveaux débouchés pour la matière recyclée. 


 

#recyclage#économie circulaire#emballages#papiers
Les filières de recyclage ont de l’ambition !
Top