Impact du Covid19 sur la collecte sélective en France

#covid19#collecte
Lors de la mise en confinement de la France, suite à l’épidémie de COVID 19, des répercussions se sont fait ressentir dans les différentes prestations liées à la collecte sélective et à la reprise des matériaux. La phase de déconfinement progressif entraîne une nouvelle étape de recherche d’un fonctionnement stabilisé. 

L’état des lieux a été établi en fonction des informations connues par nos équipes au 25 mai. Il concerne :

  • L'activité des centres de tri
  • La continuité de la collecte du verre
  • La reprise par matériaux
     

CE QU'IL FAUT RETENIR

  • Centres de tri. 97% des centres de tri ont confirmé la continuité de leur activité. 
  • Collectes. Retour à la normale pour la collecte du verre. Pour les emballages légers, la situation continue de s'améliorer : 95% des collectivités les plus importantes maintiennent leur collecte des emballages légers pour les diriger vers un centre de tri.
     

COLLECTE DES EMBALLAGES ET PAPIERS

  • Emballages en verre : En date du 25 mai, il n’y a plus d’impact sur l’organisation de la collecte du verre avec une vraie continuité de l’activité après une période d’adaptation.*. 
  • Emballages légers (plastiques, cartons, métaux) et papiers : la collecte est maintenue dans 95% des collectivités**. Seules 1% (-2%) des collectivités suivies maintiennent une collecte partielle des emballages légers.     1% des collectivités suivies maintiennent une collecte des emballages séparément mais elle est envoyée en UIOM.

* : échantillon portant sur 90 collectivités représentant plus de 35 millions d’habitants.
** : échantillon portant sur 88 collectivités représentant près de 35 millions d’habitants.


CENTRES DE TRI

170 centres de tri nous ont confirmé la continuité de l’activité. Ces centres représentent 97% du parc des centres de tri. A ce jour, 28 d’entre eux ont toutefois une activité réduite par rapport à la situation habituelle, principalement due à une diminution des quantités entrantes par suite d’arrêts de la collecte sélective sur les territoires, mais également due à une diminution du débit de production induit par les règles de distance de sécurité entre salariés nécessitant la réduction du nombre de ces derniers sur les tapis de tri, voire parfois une adaptation de la composition des flux triés.

Actuellement, nous constatons 3 situations différentes en fonction des régions administratives : 

  • Les régions DROM-COM, Normandie, PACA et Corse avec les capacités de traitement entièrement opérationnelles, avec tous les centres de tri ouverts et sans baisse de capacité. 
  • Les régions Auvergne Rhône-Alpes, Centre Val de Loire, Grand-Est, Hauts-de-France et Ile de France, ont une baisse de capacité, supérieure à 10%, due principalement à des centres de tri en fonctionnement partiel.
  • Les autres régions ont leurs centres de tri en quasi-totalité opérationnels, la baisse de capacité sur ces territoires étant de l’ordre de 5%.

 

Pendant cette période particulière, le tri est d’autant plus essentiel qu’il permet d’alimenter la chaîne du recyclage afin de répondre à la demande en verre, plastique et carton des acteurs de l’agro-alimentaire et de la pharmacie, des secteurs stratégiques pour tous dans le contexte actuel. Dans ce cadre, Citeo appelle à alimenter en priorité les industries du recyclage locales. 

Documents à télécharger

Ces informations sont susceptibles d’évolutions et seront mises à jour régulièrement.

Cette communication s’adresse aux professionnels du secteur et aux collectivités. Si vous êtes un particulier et que vous souhaitez connaître la situation sur votre territoire, nous vous encourageons à vous rapprocher de votre collectivité.

En savoir plus

Confinement : que faire de vos déchets ?

#covid19#geste de tri
#covid19#collecte#centre de tri
Impact du Covid19 sur la collecte sélective en France