Le réemploi remplacera-t-il l'usage unique ?

#réemploi#emballages
Les Français veulent agir pour la planète en consommant de manière responsable. Les emballages réemployables, comme les emballages recyclables, s'inscrivent dans cette tendance. C'est pourquoi, un peu partout en France, collectivités, entreprises et associations expérimentent des dispositifs de réemploi. Alors, le réemploi peut-il passer du stade de l'expérimentation à celui d'un déploiement à grande échelle, en complément du recyclage ? On vous éclaire... en 3 minutes.

3 choses à savoir sur le réemploi des emballages

Un emballage réemployable, c'est un emballage qui peut être utilisé à nouveau, pour un usage identique à celui pour lequel il a été conçu. Une bouteille de bière, un bocal, un emballage de cosmétique... Après leur utilisation, ils sont bien souvent collectés, lavés puis remplis à nouveau !

227 000 tonnes d'emballages en verre sont déjà réemployés par an en France ; mais l'immense majorité, 220 000 tonnes, l'est dans le circuit des cafés, hôtels, restaurants... Il s'agit principalement de bouteilles.
Avec les palettes, ce sont les emballages les plus réemployés aujourd'hui en France.

Pour les particuliers, la part d’emballages (ménagers) réemployables est amenée à progresser. D'ores et déjà, des marques du secteur des boissons, des cosmétiques, de la restauration et de la grande distribution expérimentent des dispositifs de réemploi des emballages.
Et la loi AGEC (anti-gaspillage et pour une économie circulaire) a fixé un objectif de 5 % d'emballages réemployés en 2023, et de 10 % en 2027 !

L'avis de l'expert sur la question

" "Demain le réemploi remplacera-t-il l'usage unique ? " La réponse à cette question ne peut pas être la même pour tous les produits, ni pour tous les territoires.

Pour certains produits, le bilan environnemental et économique du réemploi est moins performant que son équivalent à usage unique recyclé.

Pour Citeo, il faut viser la complémentarité des solutions."

Sophie Nguyen, Responsable réemploi et vrac de Citeo

Les conditions de succès du développement du réemploi

Le déploiement à grande échelle du réemploi des emballages repose sur 3 leviers, que Citeo a identifiés à travers ses différentes études.

1

Local

2

Massifié et mutualisé

3

Adopté par les industriels et les consommateurs

  1. Sa dimension territoriale : réaliser le réemploi en local est indispensable à sa bonne performance environnementale. Il faut donc élaborer des modèles reposant sur la proximité des lieux de consommation, de lavage et de conditionnement.
  2. La massification, notamment via la standardisation des emballages réemployables. La standardisation permet de réduire le nombre de références des emballages, et donc les coûts environnementaux et économiques liés à leur traitement (tri, transport, lavage). Dans la restauration, les boissons et les produits frais, Citeo travaille déjà avec tous les acteurs de la chaîne et les fournisseurs pour définir les références standardisées d'emballages. Les résultats de ces travaux seront révélés à l'automne.
  3. L'évolution des pratiques des industriels et des consommateurs. Le consommateur doit intégrer le geste de retour de l'emballage : il faut que le taux de retour soit élevé pour que le système soit performant. Globalement, sur les dispositifs existants, on observe des taux de retour jusqu' à 90%.

3 initiatives inspirantes pour accélérer le réemploi
 

Dans le e-commerce ! Hipli est un colis destiné au e-commerce et imaginé pour être réutilisé 100 fois avec une logistique clés en mains. Une fois utilisé, il suffit de le replier et de le déposer dans une boîte aux lettres de La Poste, où il sera envoyé dans le centre Hipli du Havre pour être réparé, nettoyé et reconditionné pour un nouvel usage ! Une innovation récompensée par le Grand Prix Innovation du Circular Challenge Citeo 2020.

Dans la distribution ! A Rennes et dans sa métropole, la Coopérative Biocoop Scarabée a proposé à ses clients une gamme de produits conditionnés dans des contenants en verre : bouteilles jus de pommes, pots de fromage blanc, etc. Baptisé "Zéro West", ce projet a réuni distributeurs, logisticiens, marques et clients, pour repenser et faire évoluer les comportements de chacun.

Pour les marques et les distributeurs ! La start-up Uzaje développe des infrastructures de lavage industriel notamment pour la distribution alimentaire et la restauration. Un maillon de la chaîne essentiel pour développer efficacement le réemploi des inciter les acteurs de l'alimentaire à opter pour le réemploi de leurs emballages !
En 2020, elle a bénéficié du soutien de Citeo et de l'ADEME pour installer son 1er centre dans l’est parisien .

Par ailleurs, partout en France, Citeo accompagne sur les plans technique et financier les entreprises et les start-up qui conçoivent les solutions de réemploi de demain.
Dans le cadre d'un Appel à Manifestation d’Intérêt lancé mi-2019 avec l’ADEME, Citeo a notamment sélectionné 34 projets qui vont permettre d’expérimenter et d’accompagner le développement de dispositifs locaux performants de réemploi d’emballages.

Découvrez les 34 projets !

34 projets pour développer le réemploi d'emballages en verre

#réemploi#économie circulaire

Des questions sur le réemploi ? Découvrez notre

Réemploi : une solution pour réduire l’impact environnemental des emballages

#emballages#réemploi

Découvrez le rapport annuel de Citeo POSMOF, saison 2

Rapport annuel 2020 de Citeo

Vous vous intéressez aux savoirs, aux innovations et aux débats liés à l'économie circulaire ?
Vous vous demandez si "zéro déchet abandonné", c'est possible ? ...si les emballages en plastique peuvent disparaître ? ...si demain, on réussira à recycler tous les emballages et papiers ?
Citeo a rassemblé dans son rapport annuel 2020/2021 "Plus on sait, mieux on fait !" l'état des connaissances et des actions pour accélérer l'économie circulaire des emballages et des papiers.

#réemploi#emballages#économie circulaire
Le réemploi remplacera-t-il l'usage unique ?