Les nouveaux défis de l'économie circulaire

#économie circulaire#emballages
Climat, biodiversité, ressources : ces 3 mots sont les nouveaux défis de notre époque. Ils appellent à renforcer l'ambition de Citeo dans ses missions historiques, mais aussi à investir de nouveaux sujets : déchets abandonnés, réemploi, collecte hors du domicile… Tour d'horizon des projets et solutions.
2010-2020

est classée comme la décennie la plus chaude jamais observée*

50%

des Français considèrent que l'état de la nature en France s'est dégradé au cours des 10 dernières années*

28/07/22

est le "jour du dépassement", où l’humanité a déjà consommé l’ensemble des ressources que la planète peut régénérer en un an*

#1. Réduire l'impact des emballages et des papiers sur la planète

Aujourd'hui, ce sont plus de 5 millions de tonnes d'emballages ménagers qui sont mises sur le marché en France chaque année. Réduire l'impact environnemental de tous les emballages, et en particulier de ceux en plastique, est au cœur du travail de Citeo. 

Une ambition qui passe par la mise en application de la "démarche 3R" :

  • Réduire le nombre d’emballages mais aussi leur poids, taille et épaisseur, tout en gardant leurs fonctions essentielles pour éviter le gaspillage : protection, conservation, transport, information.
  • Réemployer les emballages quand cela est pertinent, et ce grâce à un dispositif à grande échelle, performant au plan environnemental.
  • Recycler tous les emballages qu’on ne peut ni supprimer, ni réemployer en développant des filières de recyclage pérennes et des débouchés à forte valeur ajoutée. Aujourd’hui, 72% des emballages sont recyclés, ce qui permet d’éviter l’émission de 2,2 millions de tonnes de CO2, soit environ 8 000 A/R Paris-New York, et 62% des papiers.

#2. Lutter contre les déchets abandonnés pour préserver la biodiversité

Les menaces qui pèsent sur la biodiversité n’ont jamais été aussi fortes. C'est la raison pour laquelle Citeo a inscrit la protection de la biodiversité au cœur de sa stratégie en se dotant d'une feuille de route Biodiversité. Quelles sont les pistes d'action ?

  • Prévenir les déchets abandonnés en déployant des solutions de tri adaptées et en sensibilisant les citoyens à ne pas jeter leurs déchets dans la nature ;
  • Optimiser les opérations de nettoyages des espaces naturels ;
  • Soutenir et accompagner les associations et collectivités qui s'engagent et expérimentent les meilleures solutions pour lutter contre ce fléau, notamment au travers d’un Appel à Manifestation d’Intérêt ;
  • Écoconcevoir des emballages dans le respect la biodiversité et éviter ainsi qu'ils ne se retrouvent dans la nature, c’est ce qu’on appelle le design against littering.

Découvrez des expérimentations en cours pour renforcer la lutte contre les déchets abandonnés !

Entre mer et montagne, la lutte contre les déchets abandonnés s’organise

#zéro déchet#mobilisation

#3. Développer le réemploi à grande échelle

Le réemploi des emballages s'invite progressivement dans le quotidien des Français. Une solution pour réduire leur impact sur la planète ! À l'heure où les expérimentations de systèmes de réemploi se multiplient sur le territoire français, Citeo met autour de la table industriels et acteurs concernés. Une des conditions de succès pour réussir le réemploi à l’échelle nationale ? Développer des gammes d'emballages standardisés.

Notre web série "le Tour de la question" vous en dit plus !

A lire aussi

Vers des emballages standards pour répondre aux défis du réemploi

#réemploi#emballages

#4. Collecter plus pour recycler plus

25 % des emballages et papiers finissent dans les ordures ménagères selon une étude CEPOM-Citeo. Comment faire en sorte qu’ils soient triés ? Citeo et ses partenaires activent plusieurs leviers :

  • La simplification du geste de tri au domicile comme hors du domicile avec des dispositifs adaptés, expérimentés notamment dans le cadre d'un Appel à Manifestation d'Intérêt sur la collecte hors foyer ;
  • La mobilisation des citoyens à travers des campagnes nationales, des actions de proximité et des leviers d’incitation, comme la tarification incitative ;
  • L'expérimentation de dispositifs complémentaires au bac de tri, comme les automates de collecte.

#5. Co-construire des réponses sur mesure pour les territoires d’Outre-mer

Une collecte sélective relativement récente, des coûts en moyenne 15 à 20 % supérieurs à la métropole pour des performances de tri 2 à 3 fois inférieures... Citeo accélère son action dans et avec les territoires d'outre-mer grâce aux Programmes d'Action Territorialisés : des solutions adaptées à chaque territoire et concertées avec les collectivités locales.

A lire aussi

Valorisation locale des déchets en Outre-mer : Citeo soutient 17 projets

#économie circulaire#emballages

#6. Exporter la REP, modèle français utile pour le monde

Avec l'Allemagne, la France fait figure de pionnière dans le déploiement des filières dites "REP" (Responsabilité Elargie du Producteur), qui engagent collectivement les entreprises, les collectivités et les citoyens-consommateurs. Ce modèle a pris son essor en 1992 pour les emballages ménagers avant d'être étendu à de nombreux produits : piles, papiers, équipements électriques et électroniques, etc. La loi AGEC prévoit la création d'une dizaine de filières supplémentaires d'ici 2025.

* Sources : Organisation météorologique mondiale ; SDES ; Global Footprint Network.

#économie circulaire#emballages#papiers
Les nouveaux défis de l'économie circulaire