De nos poubelles au recyclage : le parcours des emballages et papiers

#économie circulaire#recyclage
Depuis de nombreuses années, chaque Français a (au moins) deux poubelles : l’une pour les ordures ménagères, l’autre pour le tri des emballages et papiers. Mais une fois triés, qu’arrive-t-il à ces derniers ? Découvrez toutes les étapes du recyclage des emballages et papiers, depuis votre poubelle jaune jusqu’à leur nouvelle vie !

1️⃣Première étape : le geste de tri

Les produits que nous achetons sont emballés pour les conserver, les protéger et informer les consommateurs : après consommation, ces emballages sont à mettre dans le bac de tri ou à jeter avec les ordures ménagères. En effet, les règles de tri peuvent différer d’une commune à l’autre. Mais plus pour longtemps !

Pour lever les doutes et collecter davantage d’emballages, on simplifie le geste de tri en France. Cela permet déjà à plus de la moitié des Français de trier TOUS leurs emballages, y compris ceux en plastique. Pour les papiers, c’est simple : journaux, magazines, courriers, publicités, enveloppes, cahiers… tous les papiers sont à trier, sans les déchirer, et inutile d’enlever les agrafes !

🤓Le récap’ de l’étape 🤓 :

Où ? Chez vous, dans des lieux publics ou à l’extérieur

Comment ? En poubelle de tri (souvent jaune !) à votre domicile, ou dans des points de tri en dehors de chez vous. Les emballages en verre sont presque toujours triés séparément.

Qui ? Tout le monde !

Une bonne nouvelle, puisque ce geste de tri est indispensable pour pouvoir donner une nouvelle vie à un maximum d’emballages et papiers.

Un doute au moment de trier ? L'appli Guide tri !

Est-ce que je peux trier mon paquet de mouchoirs dans ma ville ?

En 2 clics, découvrez sur l'application gratuite Guide du tri la consigne de tri de tous les emballages, en fonction de là où vous habitez !

2️⃣Seconde étape : la collecte des emballages et papiers triés

Une fois vos emballages et papiers triés, les poubelles de tri et les conteneurs des points de tri sont collectés par des agents de collecte, aussi appelés ripeurs ou éboueurs. Cette étape de collecte permet d’acheminer tous ces emballages et papiers vers le centre de tri le plus proche. Les emballages en verre sont envoyés dans des centres de traitement où ils seront nettoyés et broyés, pour redevenir des emballages en verre.

🤓Le récap’ de l’étape 🤓 :

Où ? La collecte est déployée partout où des points de tri sont mis en place

Comment ? 🚛Le mode de collecte le plus connu est celui via des camions-bennes, qui viennent récolter les déchets triés. Parfois, il s’agit de camions biflux, collectant en même temps les ordures ménagères et la poubelle de tri, tout en les séparant dans deux compartiments.

🚲 Mais aussi à vélo ! Ce nouveau service est parfaitement adapté aux contraintes du centre-ville, de ses rues étroites, de ses habitats, où les parties communes n’ont pas toujours été prévues à l’origine pour accueillir des bacs de tri. Elle permet aussi de rapprocher habitants et commerçants dans les centres-villes de petites villes, qui devront, ensemble, déposer devant chez eux leurs emballages et papiers.

Qui ? Les collectivités locales, qui réunissent plusieurs communes d’un territoire, sont responsables de la gestion des déchets, parfois en s’appuyant sur des prestataires privés.

3️⃣Troisième étape : le centre de tri

Les camions de collecte arrivent ensuite en centre de tri, un site industriel, qui grâce à de nombreux mécanismes et technologies va permettre de séparer tous les emballages et papiers collectés par matériau.

Découvrir le fonctionnement d'un centre de tri

Schéma d'un centre de tri

Découvrez étape par étape, tous les dispositifs techniques et humains dédiés au tri. 

Après cette étape, les contenus de la poubelle de tri vont, en fonction de leur matériau, avoir un parcours différent.

Les matériaux disposant d’une filière de recyclage (papier et papier-carton, verre, métal, et certains plastiques comme ceux des bouteilles d’eau et des flacons de shampoing …) sont acheminés vers une usine de recyclage.

Les emballages en plastique dont les filières de recyclage sont en cours de développement pourront être regroupés dans un « flux développement », où ils seront triés par résine, et feront l’objet de tests pour pouvoir développer leur recyclage.

Les matériaux non recyclables sont dirigés soit vers une unité de valorisation, où leur incinération fournira de l’énergie ou de la chaleur, soit stockés dans des centres d’enfouissement.

🤓Le récap’ de l’étape 🤓 :

Où ? Il existe plus de 150 centres de tri en France métropolitaine, répartis autour des syndicats de traitement des déchets.

Comment ? Le centre de tri permet de séparer les matériaux grâce à des étapes de tri balistiques, optiques et enfin manuels. Des opérateurs en bout de chaîne s’assurent de la qualité du tri, et écartent les dernières erreurs.

Qui ? Des agents travaillent en centre de tri, pour assurer son fonctionnement, sa sécurité, et la qualité des matériaux triés. Ces centres de tri sont gérés par des syndicats de traitement des déchets, financés par les collectivités (plusieurs collectivités peuvent s’associer autour d’un même syndicat pour la gestion de leurs déchets) en collaboration avec des prestataires privés.

4️⃣Quatrième étape : les usines de recyclage

Ces usines accueillent tous les matériaux qui disposent d’une filière de recyclage.

Pour faire le point sur les filières de recyclage en France

Dans les usines de recyclage, les emballages et papiers subissent plusieurs étapes de transformation mécanique, différentes selon les matériaux, pour redevenir une matière première. Ils peuvent ainsi être broyés, lavés, fondus… Pour les plastiques, on expérimente aussi le recyclage ‘chimique’ par exemple par pyrolyse.

A l’issue de ces processus, ces matériaux prennent la forme de paillettes pour le plastique, de pâte pour le papier, de lingots ou blocs pour les métaux ou de calcin (du verre broyé) pour le verre.

🤓Le récap’ de l’étape 🤓 :

Où ? De nombreuses usines de recyclage existent dans toute la France.

Comment ? Par pyrolyse, broyage, fusion, brassés par de l’eau… Chaque processus de recyclage est unique à chaque matériau, pour retrouver une matière de la meilleure qualité possible, et uniforme. On l’appelle « matière première secondaire ».

Qui ? Il existe une diversité de métiers dans les usines de recyclage, dont certains comme les verriers ont leurs propres dénominations ! On y retrouve des ingénieurs, opérateurs…

Ces usines sont gérées par des entreprises privées.

5️⃣ Cinquième étape : la nouvelle vie des emballages et papiers recyclés

Une fois traités en usine de recyclage, les matériaux deviennent des matières premières secondaires, qui pourront être utilisées pour la fabrication de nouveaux emballages ou produits

🤓Le récap’ de l’étape 🤓 :

Où ? Partout en France, mais cette matière peut aussi, en fonction des besoins, être reprise à l’étranger (majoritairement en Europe).

Comment ? Ces matériaux sont contrôlés pour s’assurer de leur qualité, pour qu’ils puissent servir à la fabrication de nouveaux produits, ou être aptes au contact alimentaire.

 

Qui ? Ces matériaux recyclés sont vendus par les collectivités. Cet argent va contribuer à financer le parcours de tri et de recyclage.

6️⃣Sixième étape : la transformation en nouveaux emballages ou produits

Les matières premières servent à produire de nouveaux emballages ou produits, dont voici quelques exemples de transformation :

Le recyclage pour limiter l'impact environnemental des emballages

🤓Le récap’ de l’étape 🤓 :

Où ? Partout en France, mais aussi à l’étranger.

Comment ? Comme pour la transformation en matière première, le processus pour créer de nouveaux produits ou emballages dépend du matériau, et de sa forme finale !

Qui ? Ces transformations sont réalisées par des entreprises privées.

C’est après toutes ces étapes que nos emballages et papiers peuvent être réintégrés dans de nouveaux produits, emballages ou papiers, qui pourront de nouveaux être utilisés !

Cette économie circulaire pouvant mener au recyclage de nos déchets est indispensable pour limiter l’impact de notre consommation sur l’environnement, et ne sera pas possible sans le geste de tri. Mais ce n’est pas la seule solution. On retrouve en premier lieu la réduction de l’emballage, notamment grâce à l’écoconception pour le réduire à son strict minimum, voire le supprimer, puis le réemploi, qui consiste à réutiliser un emballage pour un même usage plusieurs fois.

Pour aller plus loin sur la réduction de l'impact environnemental des emballages

L'emballage idéal existe-t-il ?

#écoconception#emballages

Comment le réemploi d’aujourd’hui réinvente la consigne d’hier...

#réemploi#économie circulaire
#économie circulaire#recyclage#geste de tri
De nos poubelles au recyclage : le parcours des emballages et papiers